Réseaux sociaux et image corporelle

Description
Title: Réseaux sociaux et image corporelle
Authors: Paul, Jolianne
Date: 2018
Abstract: Les réseaux sociaux sont omniprésents dans nos vies quotidiennes. Au travers de ces moyens technologiques, nous sommes exposés à un nombre infini d’images qui renforcent les standards entourant le corps des femmes, notamment, un corps mince et athlétique. Ces idéaux sont ensuite intériorisés par les femmes, créant une pression immense à adopter des habitudes de vie, comme l’entrainement physique et les diètes alimentaires, pour atteindre ces standards. Ces standards, étant irréalistes et donc difficilement atteignables, mènent aussi les femmes à vivre des inconforts émotionnels quant à leur image corporelle. À partir des réponses de 61 jeunes femmes à un questionnaire en ligne visant à explorer les relations entre l’exposition à des images représentant des standards corporels dans les réseaux sociaux et leur image corporelle, nous avons mis en lumière les implications psychologiques et sociales de ce phénomène selon une perspective analytique goffmanienne, basée sur différents concepts d’Erving Goffman dont la présentation de soi, les stéréotypes féminins dans la photographie, les normes et les stigmates. Cette étude quantitative de type descriptive corrélationnelle a d’abord permis de démontrer que les femmes ressentent bel et bien une pression à ressembler aux images représentant une apparence corporelle idéale dans les réseaux sociaux. Elle a ensuite démontré que ces images influencent négativement l’image corporelle des femmes et que plus elles y sont exposées, plus elles ont recours à l’entrainement physique et les diètes alimentaires pour modifier leur apparence corporelle. De plus, les femmes qui publient des selfies plus fréquemment, utilisent davantage des moyens technologiques pour modifier leurs selfies, renforçant ainsi les standards corporels irréalistes. Enfin, plus les femmes comparent leur apparence corporelle avec celle des célébrités et des paires sur les réseaux sociaux, moins elles en sont satisfaites et plus elles en sont préoccupées. Ces comparaisons avec les paires sont aussi associées à l’autodénigrement de leur corps, la honte envers ce dernier et le besoin ressenti de perdre du poids. Mots-clés : Image corporelle, Insatisfaction, Internalisation d’un idéal corporel, Standards corporels, Réseaux sociaux, Selfies, Goffman
URL: http://hdl.handle.net/10393/38296
CollectionL’École de service social - Mémoires // School of Social Work - Research Papers
Files
Paul_Jolianne_2018_mémoire.pdfmémoire2.09 MBAdobe PDFOpen