L'offre active et l'accessibilité des services sociaux et de santé chez les personnes atteintes de démence en contexte francophone minoritaire

Description
Title: L'offre active et l'accessibilité des services sociaux et de santé chez les personnes atteintes de démence en contexte francophone minoritaire
Authors: Bélair, Josée
Date: 2019
Abstract: À l’heure actuelle, les besoins de soins de santé augmentent en réponse à la démographie vieillissante (Organisation mondiale de la santé, 2018). Pourtant, la difficulté d’accès aux services sociaux et de santé chez les usagers en situation minoritaire est une réalité présentée à l’aide de la littérature scientifique. En ce qui a trait aux populations minoritaires de la ville d’Ottawa, les études antérieures permettent de démontrer les obstacles touchant plus particulièrement les personnes francophones dans l’accessibilité des services sociaux et de santé (Kubina et collab., 2018). Dans le contexte de cette étude qualitative, le diagnostic de démence est pris en compte en tant que facteur explicatif de la difficulté accrue vécue chez les aînés francophones dans le recours aux services sociaux et de santé (Carbonneau et Drolet, 2014b). Un total de cinq proches aidants de la ville d’Ottawa a été recruté dans le but d’alimenter les objectifs de la recherche, c’est-à-dire : 1) d’identifier les barrières linguistiques dans la trajectoire des services sociaux et de santé ; 2) d’identifier l’influence des structures du Cadre d’analyse des leviers d’action pour l’accès et l’intégration des services sociaux et de santé pour les communautés de langue officielle en situation minoritaire (CALA) (Savard et collab., 2017) (Voir figure 1) dans l’accès aux services sociaux et de santé chez la population à l’étude. Quoique la majorité des participants à la recherche aient exprimé leur satisfaction par rapport aux services en français reçus pour leur proche atteint d’une démence, certaines barrières linguistiques telles que le manque de continuité dans les services en français ont été identifiées ainsi que le manque d’information quant à la disponibilité des services dans la communauté. De plus, la majorité des participants à la recherche ont pu identifier au moins un moment où les services à leur disponibilité étaient strictement en anglais. Bref, parmi les cinq proches aidants interviewés, quatre ont mentionné la nécessité de lutter pour l’obtention des services en français.
URL: http://hdl.handle.net/10393/39721
CollectionL’École de service social - Mémoires // School of Social Work - Research Papers
Files
Bélair_Josée_2019.pdfmémoire1.34 MBAdobe PDFOpen