Surveillance: L’espace de l'humanité surveillée

Description
Title: Surveillance: L’espace de l'humanité surveillée
Authors: Moutou, Émilie
Date: 2010
Abstract: Le mémoire qui suit expose les grandes lignes de la surveillance contemporaine { l’aide de la culture populaire1, une culture qui permet de visualiser les imaginaires des populations et de ses dirigeants. Le terme « culture » peut avoir plusieurs significations. Elle représente une suite de pratiques « […] such as poetry, film, sculpture, music, television, leisure activities and fashion […]. The point is that all of these elements contribute to a terrain of ‘exchange’, ‘negotiation’, ‘resistance’ and ‘incorporation’ where the construction of the political and the type of politics it engenders are formed (Storey, 2006: 1-12 dans Grayson, 2009 :156). La culture tient donc davantage de pratiques. Des pratiques qui s’inspirent d’images et d’émotions vues sur un écran ou vécues { travers le virtuel. L’imaginaire reflète les peurs, les sensations, les envies des individus qui vivent dans l’espace quotidien urbain des sociétés occidentales. Le travail comprend six parties. Dans l’introduction, nous exposons la réalité contemporaine de la surveillance et comment elle se retrouve dans tous les aspects de nos vies autant sous forme de divertissement qu’objet d’identification quotidienne. La première partie expose deux grandes approches utilisées dans l’étude de la surveillance, lesquelles nous permettent d’analyser nos propres observations. La seconde partie traite davantage des grands concepts que nous avons identifiés concernant la surveillance. Puis, la troisième et quatrième partie concerne l’application de ces concepts sur les espaces et l’humanité que l’on retrouve dans des représentations populaires contemporaines des années fin 1990 et début 2000. Enfin, nous concluons ce travail en réitérant notre thèse de départ, soit que la surveillance d’aujourd’hui dématérialise le corps humain afin de préserver la vie au sein de l’information. Le sujet de la surveillance est en constante évolution. L’utilisation de la culture populaire est de plus en plus utilisée, mais reste un moyen d’étude marginal. Et pourtant, l’étude de la culture populaire projette autant, sinon plus, qu’une étude d’un dossier d’un programme politique. La culture permet d’illustrer ce { quoi l’individualité des sociétés occidentales contemporaines accordent beaucoup d’importance : le bien-être personnel. La façon dont cette culture évolue permet de jeter un regard { l’évolution d’un ensemble d’individus dans leurs vies personnelles. Ce mémoire essaie de projeter une certaine partie de cette évolution sans condamner la surveillance, mais tout simplement en illustrant ce qu’elle est et l’analyser dans le vaste champ de vision des études de surveillance.
URL: http://hdl.handle.net/10393/26083
CollectionAffaires publiques et internationales - Mémoires // Public and International Affairs - Research Papers
Files
MOUTOU, Emilie 20105.pdf928.79 kBAdobe PDFOpen