Du féminisme libéral aux failles de la Conférence de Beijing : un examen critique de la nature sexuée de la mondialisation de l'économie.

Description
Title: Du féminisme libéral aux failles de la Conférence de Beijing : un examen critique de la nature sexuée de la mondialisation de l'économie.
Authors: May, Nadine.
Date: 1998
Abstract: Cette these vise a demontrer la nature sexuee de la mondialisation de l'economie en expliquant comment le fonctionnement de la mondialisation de l'economie repose sur des idees quant aux rapports sociaux de sexe qui renforcent la marginalisation et l'exploitation des femmes. Plus precisement, a l'aide d'une approche feministe neo-gramscienne, cette these revele que cette marginalisation et cette exploitation des femmes sont perpetuees par la facon dont les changements associes a la mondialisation de l'economie profitent d'idees devalorisant le travail des femmes, mais aussi par les interventions decoulant du feminisme liberal, telles celles mises de l'avant par l'ONU dans le cadre de la Conference de Beijing qui eut lieu en septembre 1995. L'essentiel de cette these consiste donc a confronter les causes profondes de la marginalisation et de l'exploitation des femmes associees au contexte de la mondialisation de l'economie et la capacite du feminisme liberal, tel qu'en fait usage I'ONU, de remedier a de tels problemes. Cette these conclut que les recommandations onusiennes emanant de la Conference de Beijing se veulent une illustration de l'incapacite de l'approche feministe liberale d'elaborer des solutions qui permettent vraiment d'admettre la nature profondement sexuee de la mondialisation de l'economie et de resoudre les problemes de marginalisation et d'exploitation des femmes qui en decoulent.
URL: http://hdl.handle.net/10393/4118
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-10106
CollectionThèses, 1910 - 2010 // Theses, 1910 - 2010
Files
MQ36719.PDF8.34 MBAdobe PDFOpen