Air Pollution Causes Violent Crime

Description
Title: Air Pollution Causes Violent Crime
Authors: Heyes, Anthony
Saberian, Soodeh
Date: 2015
Abstract: Scientific evidence is that ozone exposure induces aggression, irritability, impulsivity and loss-of-control in humans, mice, monkeys and other animals. Consistent with this we use data from Los Angeles to generate the first evidence causally linking day-to-day variations in air quality to violent crime. The effect is substantial. Using IV methods with wind direction as instrument our preferred specification points to a 17% increase in assaults for a 10 ppb increase in daily fine particulate pollution. We also identify very small positive impacts of carbon monoxide (CO). The results satisfy a wide set of robustness checks. Cost-benefit analyses that fail to account for these effects will substantially under-estimate the case for air quality regulation. / Plusieurs études scientifiques démontrent que l’exposition à l’ozone induit plus d’agressions, d’irritabilité, d’impulsivité et de pertes de contrôle chez les humains, les souris, les singes et plusieurs autres animaux. Dans le même ordre d’idée, nous utilisons des données de la ville de Los Angeles afin de démontrer pour la première fois qu’il y a une relation causale entre les variations journalières dans la qualité de l’air et le nombre de crimes violents. L’effet documenté est substantiel. Nous utilisons des méthodes VI avec la direction du vent comme instrument et estimons que de passer du quartile le plus propre au quartile le plus sale au cours d’une journée cause une augmentation de 13-48% dans le nombre d’agressions. Les résultats sont robustes à un grand nombre de tests. Des analyses coûtsbénéfices qui ne prennent pas en compte ces effets vont sous-estimer considérablement l'argumentaire justifiant l'existence d'une réglementation de la qualité de l’air.
URL: http://hdl.handle.net/10393/40513
CollectionÉconomie - Publications // Economics - Working Papers
Files
1514E.pdf6.04 MBAdobe PDFOpen