Le trouble de stress post-traumatique chez les militaires canadiens

Description
Title: Le trouble de stress post-traumatique chez les militaires canadiens
Authors: Gratton, Sylviane
Date: 2018
Abstract: Le diagnostic de syndrome de stress post-traumatique a été intégré au manuel des diagnostics et statistiques des troubles mentaux (DSM-III) en 1980. Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) frappe certains militaires qui sont confrontés à des situations difficiles. Le TSPT est le résultat de la rencontre avec une situation menaçante, au cours de laquelle la vie ou l’intégrité physique d’une personne ont été mises en jeu. Des symptômes tels que l’hypervigilance, l’anxiété, l’isolement, la colère, les flashbacks, les difficultés de sommeil peuvent survenir après l’événement traumatisant ou même plusieurs années après qu’il se soit produit. La stigmatisation guette les militaires atteints de TSPT. Les stéréotypes, l’étiquetage et la discrimination prédisposent le soldat à cacher ses vulnérabilités étant donné la culture fondée sur la rudesse, le courage et la force physique. Selon la culture militaire, un guerrier ne peut être confronté à une faiblesse mentale. Toutefois, une prise en charge rapide s’avère nécessaire pour réduire les conséquences associées et ses nombreux symptômes, car plus le trouble se chronicise, plus la probabilité d’un rétablissement devient faible. L’analyse des cinq entrevues nous a aidé à avoir un aperçu de la culture militaire sur le plan de la demande d’aide de militaires lorsqu’ils vivent des difficultés. Les militaires ne sont pas à l’aise avec les émotions de tristesse et de découragement qui sont associées aux situations difficiles vécues. Les efforts d’évitement et de régulation émotionnelle diminuent le bien-être du soldat au quotidien.
URL: http://hdl.handle.net/10393/38281
CollectionL’École de service social - Mémoires // School of Social Work - Research Papers
Files