Regard socioconstructiviste sur le développement de la compétence lexicomorphogrammique qui permet l’accord du verbe en nombre chez des élèves de la fin de l’ordre élémentaire dans le Sud-Ouest ontarien

Description
Title: Regard socioconstructiviste sur le développement de la compétence lexicomorphogrammique qui permet l’accord du verbe en nombre chez des élèves de la fin de l’ordre élémentaire dans le Sud-Ouest ontarien
Authors: Thibeault, Joël
Date: 2017
Abstract: Se réclamant d’un cadre de réflexion socioconstructiviste, cette recherche explore le développement de la compétence lexicomorphogrammique qui sous-tend la mise en œuvre de l’accord du verbe en nombre chez huit élèves scolarisés à la fin du cours élémentaire dans le sud-ouest de l’Ontario, un contexte francophone minoritaire. Pour décrire le développement de la compétence ciblée, nous avons mobilisé un cadre théorique qui se base sur les travaux abordant l’apprentissage du français en langues première et seconde, et nous avons recouru à trois instruments, l’activité de complètement, la production écrite et l’entretien métagraphique, que nous avons utilisés à trois reprises, sur une période de 13 mois. Puis, pour mieux le comprendre, nous avons mis en relation le développement de ladite compétence avec un ensemble de facteurs qui sont susceptibles de l’influencer : des facteurs cognitivolangagiers (les capacités métasyntaxiques et métamorphologiques), socioaffectifs (la motivation en grammaire, les représentations sociales des langues) et socioéducatifs (les pratiques enseignantes). Les résultats relatifs à la description de la compétence lexicomorphogrammique des élèves ont permis de mettre au jour une difficulté généralisée : le choix du radical pour les verbes irréguliers à haute fréquence. Qui plus est, nous avons pu faire émerger trois modalités développementales, celles-ci reposant sur la dimension morphogrammique de la compétence retenue. Le premier groupe de scripteurs, en début d’étude, présente une compétence opérationnelle, en ce sens qu’ils peuvent résoudre plusieurs des problèmes orthographiques grammaticaux que nous leur avons soumis, qu’ils s’investissent fréquemment dans une réflexion grammaticale féconde et qu’ils commettent des erreurs reflétant une certaine expertise orthographique. Au gré de l’étude, le profil de ces élèves n’évolue que peu. Le deuxième groupe de scripteurs fait montre, tout au long de la recherche, d’une compétence qui ne permet pas l’accord du verbe en nombre au pluriel, et ce, même lorsque l’environnement syntaxique dans lequel il apparait est relativement simple. La réflexion linguistique dans laquelle ils s’engagent montre d’ailleurs qu’ils ne se soucient pas de la quête d’un donneur d’accord et que, au début de l’étude, ils ne connaissent pas le graphème prototypique de la pluralité verbale. Le troisième groupe, quant à lui, présente une compétence lexicomorphogrammique similaire à celle des élèves du groupe 2 au commencement de la recherche, mais cette compétence, entre les deux dernières passations, affiche un développement tout à fait remarquable. En décrivant certains des facteurs qui peuvent influer sur le développement de la compétence ciblée, nous avons également pu observer certaines tendances. Tout d’abord, les élèves détiendraient tous les capacités métasyntaxiques qui leur permettraient le repérage du donneur d’accord, bien que certains d’entre eux ne l’opèrent pas lors des entretiens métagraphiques. La motivation en grammaire, par ailleurs, semblerait étroitement associée à la compétence lexicomophogrammique sous-tendant l’accord verbal en nombre, alors que, pour ce qui est des représentations sociales des langues, un tel lien n’a pu se dégager, car tous nos participants ont construit des représentations positives vis-à-vis de la diversité linguistique et de l’apprentissage des langues. Enfin, notre étude montre que les pratiques enseignantes peuvent être particulièrement influentes dans le développement d’une compétence linguistique et que, pour cette raison, il est important d’encourager et de parfaire la formation, initiale et continue, en didactique de la grammaire.
URL: http://hdl.handle.net/10393/36231
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-20511
CollectionThèses, 2011 - // Theses, 2011 -
Files