Déshospitalisation Psychiatrique au Sein de la Communauté Francophone Est-Ontarienne, 1976-2006 : Une Approche Sociohistorique

Description
Title: Déshospitalisation Psychiatrique au Sein de la Communauté Francophone Est-Ontarienne, 1976-2006 : Une Approche Sociohistorique
Authors: Harrisson, Sandra
Date: 2017
Abstract: Depuis les quarante dernières années, plusieurs réformes et politiques ontariennes ont été implantées dans l’optique de transférer les soins psychiatriques dans la communauté. Malgré tous les efforts mis en place, l’hôpital général demeure la porte d’entrée principale pour les services de santé mentale. En effet, la fréquence des visites répétées sur les départements de psychiatrie de courte durée et les hospitalisations prolongées font toujours obstruction à la réussite d’un programme de santé mentale efficace. Ce projet de recherche doctoral en sciences infirmières s’intéresse au parcours des patients psychiatrisés en situation minoritaire francophone entre le milieu hospitalier et celui communautaire. Le but est de comprendre le contexte de déshospitalisation (transition entre l’hôpital et les ressources communautaires) au sein de cette communauté. Les objectifs de ma thèse sont : • d’expliquer le parcours obligé des ex-psychiatrisés dans leurs pérégrinations hors des murs hospitaliers tout en identifiant les ressources familiales et/ou sociales; • d’analyser le rôle infirmier auprès des personnes ayant un problème de santé mentale dans le processus de déshospitalisation. Cette enquête, basée sur les dossiers médicaux des patients psychiatrisés et sur les registres d’admissions du Département de psychiatrie de l’Hôpital Montfort entre 1976 et 2006, propose une nouvelle analyse de la situation en utilisant le cadre de référence des théories du care et une perspective sociohistorique pour dresser le parcours « transinstitutionnel » des patients atteints de troubles psychiques chroniques dans un contexte minoritaire francophone. La base de données, conçue à partir des registres d’admissions du Département de psychiatrie de l’Hôpital Montfort, contient plus de 15 000 admissions réparties dans 7 535 dossiers. Un échantillon de 20% des patients sur une base quinquennale a été sélectionné, soit 216 dossiers. Les formulaires de résumé de sortie et les notes d’observations de l’infirmière ont été choisis pour l’obtention des données qualitatives. Ces dossiers dressent un portrait émouvant des difficultés et des barrières que rencontrent ces personnes dites « vulnérables » lors de leur expérience dans la collectivité. Les résultats découlant de cette étude démontrent l’importance de l’implication des familles dans la prise en charge des personnes atteintes de troubles mentaux chroniques. L’analyse qualitative met en évidence quatre thèmes, soit 1) la présence des familles lors des premières admissions au département de psychiatrie, 2) l’implication des familles lors de l’hospitalisation, 3) le désengagement des familles et 4) l’isolement social des patients. Ces constats permettent de schématiser les différents cycles de ré-hospitalisations qui expliquent les hospitalisations répétitives au Département de psychiatrie de l’Hôpital Montfort. De plus, les résultats confirment le rôle central des infirmières dans la prise en charge de personnes hospitalisées, ainsi que leur implication dans la planification des congés.
URL: http://hdl.handle.net/10393/35874
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-20157
CollectionThèses, 2011 - // Theses, 2011 -
Files