« Je joue, donc je suis » : une étude de l’impact des jeux vidéo sur l’identité de joueurs franco-ontariens

Description
Title: « Je joue, donc je suis » : une étude de l’impact des jeux vidéo sur l’identité de joueurs franco-ontariens
Authors: Legault-Thivierge, Geoffroy
Date: 2016
Abstract: Le jeu vidéo, de par sa popularité impressionnante et relativement récente, nécessite que l’on s’attarde à une analyse de ses impacts potentiels sur ses adeptes. Média largement prédominé par l’anglais, son impact sur l’identité de Franco-ontariens se révèle particulièrement pertinent étant donné la situation linguistique minoritaire de ces joueurs. Cette identité, bien qu’en harmonie avec les jeux vidéo, pourrait-elle entrer en conflit avec la langue de ces mêmes jeux? Dans cette étude, on cherche à étudier l’impact des jeux vidéo (considérés ici comme supports d’apprentissage à l’anglais) sous la forme d’apprentissage de la langue et d’acculturation (c.-à-d. l’ouverture d’esprit face à une autre culture et le délaissement de l’identité francophone). S’inscrivant dans un cadre théorique de sociologie des usages, cette étude s’attarde aux pratiques actuelles de 33 joueurs franco-ontariens, soit les activités et comportements des joueurs, par l’entremise d’un sondage (méthode quantitative) et d’entrevues semi-dirigées (méthode qualitative). Les résultats de la présente thèse suggèrent un impact des jeux vidéo, tant sur l’apprentissage de l’anglais des joueurs franco-ontariens, que sur leur identité. La maîtrise de vocabulaire, termes et expressions, etc. de la langue anglaise et la création d’une identité bilingue chez ces joueurs, résultants d’habitudes de consommation et de communication majoritairement anglophones, soulèvent un questionnement quant à l’avenir de l’identité francophone de ces joueurs.
URL: http://hdl.handle.net/10393/34980
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-4997
CollectionThèses, 2011 - // Theses, 2011 -
Files