Effets d'un déficit calorique sur la compensation énergétique en période post-exercice chez la femme

Description
Title: Effets d'un déficit calorique sur la compensation énergétique en période post-exercice chez la femme
Authors: Boilard, Heïdi
Date: 2016
Abstract: Les études à long-terme confirment que la combinaison d’un déficit calorique et d’un programme d’exercice est une intervention plus profitable quant à la perte de poids qu’un régime hypocalorique ou un programme d’exercice seul. Toutefois, la perte de poids moyenne de l’approche combinée est en générale inférieure à celle estimée sur la base du déficit calorique et de la dépense énergétique du programme d’exercice. L’objectif principal de cette étude portait sur l’investigation des effets d’un déficit calorique et de l’exercice sur l’apport calorique, la dépense énergétique totale, la thermogenèse d’origine autre que l’exercice et la compensation alimentaire post-exercice chez les jeunes femmes. Huit jeunes femmes de poids normal et inactives ont participé à quatre conditions expérimentales : contrôle; exercice, où une séance d’exercice à intensité modérée a été réalisée; déficit calorique, où un déficit calorique de 25% pour une période de 3 jours consécutifs a été respecté; et exercice/déficit calorique. À la suite de chaque session, un repas ad libitum à l’heure du dîner a été offert aux participantes et des boîtes à lunch contenant des aliments à volonté choisis par l’entremise de menu ont été remises à ces dernières pour couvrir l’apport calorique pour la journée (jour 1) ainsi que la journée subséquente (jour 2). De plus, un accéléromètre a été remis à chaque participante après chaque séance expérimentale pour être en mesure d’estimer la dépense énergétique liée à l’activité physique pour le jour 1 et jour 2. Aucune différence significative n’a été observée entre les différentes conditions expérimentales pour l’apport calorique au repas ad libitum post-exercice, au jour 1 ainsi qu’au jour 2. De plus, aucune différence significative n’a été notée pour la dépense énergétique totale ainsi que la thermogenèse d’origine autre que l’exercice et aucune compensation alimentaire post-exercice n’a été observée en fonction des conditions expérimentales. Ces résultats suggèrent que la combinaison d’un déficit calorique de 3 journées consécutives avant une séance d’exercice d’intensité modérée n’influence pas l’apport calorique post-exercice, la dépense énergétique totale, la thermogenèse d’origine autre que l’exercice et n’engendre pas de compensation alimentaire post-exercice. Un déficit calorique combiné à l’exercice d’une période plus prolongée pourrait être nécessaire afin d’observer une augmentation de la compensation alimentaire post-exercice pendant une intervention qui vise à induire une perte de poids.
URL: http://hdl.handle.net/10393/34859
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-6133
CollectionThèses, 2011 - // Theses, 2011 -
Files