Politique de l'entre-deux dans la philosophie de Gilles Deleuze

Description
Title: Politique de l'entre-deux dans la philosophie de Gilles Deleuze
Authors: Valentin, Jérémie
Date: 2005
Abstract: Notre thèse a pour objectif de cerner la dimension politique de l'oeuvre de Gilles Deleuze. La politique de ce dernier est une posture qui procède par métamorphose et développe une mécanique de résistance au présent. La posture a une double connotation: elle désigne le philosophe qui s'expose à des affects et la méthodologie iconoclaste de Deleuze. La posture, cet entre-deux , est un ensemble de signes que le philosophe tente de déchiffrer et la création simultanée qui en résulte. Deleuze est toujours d'un point de vue politique entre-deux. Ainsi, cette posture ne devient apparente que si l'on comprend ce qui se joue entre la philosophie et la philosophie politique, entre l'homme et l'animal, entre l'aristocratie et la démocratie, entre la philosophie et la non-philosophie. Afin d'y parvenir, il est nécessaire de saisir la méfiance qu'il cultive face à la politique en tant que telle et la prudente politique qu'il développe lui-même. Autrement dit, cette posture délimite une zone d'analyse privilégiée qui refuse tout compromis avec le présent et rejette tout fantasme révolutionnaire. Intenable, inclassable, cette posture a pour objectif la restauration du lien rompu entre l'homme et le monde. Accéder à cet interstice, c'est pénétrer un univers marque du sceau de l'indiscernable dont la fabulation est le vecteur de prédilection. C'est suivre Deleuze sur les chemins d'une douce folie.
URL: http://hdl.handle.net/10393/29268
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-12860
CollectionThèses, 1910 - 2010 // Theses, 1910 - 2010
Files
NR11032.PDF13.45 MBAdobe PDFOpen