Corps privilégiés, corps repoussés : étude exploratoire du racisme sexuel et de l’exclusion sur le cyberespace de rencontre gai

Description
Title: Corps privilégiés, corps repoussés : étude exploratoire du racisme sexuel et de l’exclusion sur le cyberespace de rencontre gai
Authors: Kchouk, Khaled
Date: 2020-02-27
Abstract: Peu nombreuses, voire inexistantes, sont les recherches en criminologie en lien avec le racisme sexuel et la communauté allosexuelle. Cette étude exploratoire, basée sur un questionnaire auprès d’HARSAH résidant au Canada et utilisant le cyberespace de rencontre, vise à combler cette lacune et à participer au développement du savoir dans ce champ de recherche. En analysant les réponses ouvertes des participants relatives aux expériences de racisme sexuel et à sa perception, ce travail se propose d’estimer l’impact de l’homonationalisme au sein de la communauté gaie. Il en ressort notamment que la perception du racisme sexuel dépend du groupe social auquel on appartient (racialisé ou non racialisé) et que la perception ainsi que la compréhension du racisme sexuel comme phénomène traduisant des réalités profondes ne sont pas toujours claires. Elles le sont, cependant, pour les participants réifiés, pour ceux qui ont partagé leurs expériences de fétichisation et de rejet sexuel. Pour ces derniers, différentes stratégies sont déployées afin de gérer l’impact du racisme sexuel, mais également de la discrimination et de l’exclusion sur la base d’autres critères (religion, apparence physique, etc.). Discrimination et exclusion sont également pratiquées par des HARSAH racialisés entre eux, le racisme sexuel n’étant pas l’apanage du groupe dominant/majoritaire. Un tel constat en vient donc à remettre en question la caractérisation de la population HARSAH comme étant membre d’une communauté au sens solidaire. ABSTRACT Little, if any, research in criminology is conducted related to sexual racism and the queer community. This exploratory study, based on a survey of MSM in Canada using cyberspace dating, aims to fill this gap and to participate in the development of knowledge. By analyzing the participants' responses to the perception and experiences of sexual racism, we attempt to estimate the impact of homonationalism within the gay community. In particular, it appears that the perception of sexual racism depends on the social group to which one belongs (racialized or non-racialized) and that the perception as well as the understanding of sexual racism as a phenomenon is not always clear. However, it is clear for participants who shared their experiences of fetishization and sexual rejection. For the latter, different strategies are used to manage the effects of sexual racism but also of discrimination on the basis of other criteria (religion, physique, etc.). Exclusion is also practised by racialized MSM between them, sexual racism not being occurring solely from the dominant/majority group. This brings into question the characterization of the MSM population as a member of a community in the sense of solidarity.
URL: http://hdl.handle.net/10393/40217
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-24450
CollectionThèses, 2011 - // Theses, 2011 -
Files