Média et crises politiques : Le rôle professionnel des journalistes de la RTI (Radiotélévision ivoirienne) dans la crise post-électorale de 2010 en Côte d’Ivoire

Description
Title: Média et crises politiques : Le rôle professionnel des journalistes de la RTI (Radiotélévision ivoirienne) dans la crise post-électorale de 2010 en Côte d’Ivoire
Authors: Kako, Denise
Date: 2017
Abstract: La présente recherche se penche sur le rôle professionnel des journalistes de la RTI (Radiotélévision ivoirienne) dans la crise post-électorale de 2010 en Côte d’Ivoire. En effet, à la fin des élections présidentielles du 28 novembre 2010, la Côte d’Ivoire s’est vue plongée dans une crise sans précédent. Cette crise, connue sous l’appellation de « crise postélectorale », a eu pour élément déclencheur la proclamation des résultats, par le président de la Commission électorale indépendante (CEI) Youssouf Bakayoko, le 2 décembre 2010 qui donnaient Alassane Dramane Ouattara vainqueur avec 54,10 % des voix, contre 45,90 % pour Laurent Gbagbo avec un taux de participation de 81,1%. Ces résultats seront invalidés et inversés le lendemain par le président du Conseil Constitutionnel Paul Yao N'Dré, qui a crédité Laurent Gbagbo de 51,45 % contre 48,55 % pour Ouattara. Dès lors, le pays s’est retrouvé avec deux présidents. Tandis que les militants se sont mis à revendiquer la victoire de part et d’autre, nous assistions à la création, par les partisans d’Alassane Dramane Ouattara, d’une chaine de télévision dénommée TCI (Télévision Côte d’Ivoire). Dès lors, certains journalistes ont fait le choix d’aller servir à la TCI ou de demeurer en poste à la RTI (Radiotélévision ivoirienne). À travers cette migration d’une télévision à une autre, nous nous demandons quels rôles professionnels les journalistes de la RTI ont-ils joué exactement dans cette crise? Pour répondre à cette question, nous avons choisi comme cadre référentiel les conclusions des travaux de Mellado et de Lagos dans lesquels ont été répertorié six rôles du journalisme que sont : l’interventionnisme, le chien de garde, le loyalisme, le journalisme de proximité, le sensationnalisme et le civisme (Mellado et Lagos, 2014). Pour mener à bien cette recherche, nous avons opté pour la méthode qualitative avec comme technique de collecte de données l’entrevue semi-dirigée. Cette technique nous a permis de rencontrer et interviewer des journalistes, témoins privilégiés et acteurs compétents de ce mouvement migratoire entre la RTI et la TCI. Ceci en vue d’appréhender leurs sentiments, leurs opinions, leurs motivations, leurs expériences d’une part et d’autre part de mieux cibler leurs rôles pendant la crise.
URL: http://hdl.handle.net/10393/36447
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-20727
CollectionThèses, 2011 - // Theses, 2011 -
Files