Le concept steinien de vérité transcendantale.

Description
Title: Le concept steinien de vérité transcendantale.
Authors: Beauvais Chantal.
Date: 1999
Abstract: Cette thèse vise à montrer l'originalité philosophique d'Edith Stein en explorant la manière dont elle aborde le problème de la vérité transcendantale. Non satisfaite du paradigme épistémologique de la vérité, qui accentue trop l'ordre noétique (structures a priori de la conscience ou du sujet) et auquel la modernité souscrit volontiers, Edith Stein pense sur de nouveaux frais le concept de vérité transcendantale. L'originalité consiste en ce que sa solution au problème de la vérité constitue une refonte des acquis philosophiques médiévaux et contemporains. La vérité est toujours déjà constituée dans la coordination originaire («Zuordnung») entre l'esprit et de l'être. Autrement dit, la vérité fait partie de la facture du monde et engage obligatoirement l'existence et la pensée humaines. Le monde dans lequel nous déployons nos existences est fabriqué de telle sorte que l'esprit est ouvert sur l'intelligible et les êtres qui peuplent notre monde n'existent que pour faire comprendre quelque chose à l'intelligence. Ce quelque chose qui s'offre à la compréhension, c'est l'être. Aucun accord entre l'esprit et l'être, que ce soit sous la forme d'intentionnalité ou de compréhension, n'est possible si l'être ne se manifeste pas lui-même à l'esprit. Les étants portent en eux-mêmes une aptitude à être expérimentées comme «vrais». C'est cette aptitude que l'on vise avec le concept de vérité ontologique. Mais le concept de vérité transcendantale va plus loin que la vérité ontologique. La vérité transcendantale vise en effet l'accord fondamental et fondationnel toujours déjà donné entre l'ordre noétique et l'ordre ontique, entre l'esprit et l'être.
URL: http://hdl.handle.net/10393/8500
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-15847
CollectionThèses, 1910 - 2010 // Theses, 1910 - 2010
Files
NQ48086.PDF13.15 MBAdobe PDFOpen