Negotium, otium et specula : l'Utopie de Thomas More ou la découverte d'un nouveau continent épistémologique.

Description
Title: Negotium, otium et specula : l'Utopie de Thomas More ou la découverte d'un nouveau continent épistémologique.
Authors: Morgan, Nicole.
Date: 1993
Abstract: En depit de l'epaisseur de la bibliographie sur L'Utopie de Thomas More, touchant a toutes les disciplines, de l'analyse literaire a l'analyse religieuse, en passant par, l'analyse politique, le texte reste enigmatique; les lecteurs les plus rigoureuses ont echoue a rendre compte de maniere exhaustive d'une pensee en apparence incoherente, renforcant, ce faisant, la croyance en une pensee "renaissant", bouillonnante et brouillonne, incapable de formuler des theses autour d'une theorie rationnel le et consistante. Parmi les entreprises les plus interessantes, citons les recherches d'Andre Prevost qui a fait apparai tre une partie de la structure hypothetico-deductive de L'Utopie; George Logan qui a mis en valeur la critique originale morienne de l'ideal politique grec et Quentin Skinner qui a demontre l'originalite d'une oeuvre inaugurant la pensee theorique politique moderne. Mais aucun de ces auteurs n'est alle jusqu'a conclure que L'Utopie exprime une philosophie a part entiere, acceptant l'hypothese qu'il s'agit d'un texte charniere entre la pensee medievale et la pensee moderne. L'enigme viendrait de la confusion due a cette dualite d'appartenance. La presente these veut demontrer que la confusion tient au lacunes des lectures du texte; que nous nous trouvons en fait devant un texte philosophique d'une haute coherence qui redefinit de maniere originale et inedite les rapports du champ de conscience et du monde; que cette revolution s'est operee en prenant appui, d'une part sur les espaces epistemologiques prepares par le debat sur le negotium et l'otium et, d'autre part, sur une synthese originale de la philosophie d'Epicure et du dogme chretien; que Thomas More a cree, ce faisant, de nouveaux outils epistemologiques, utilisant un raisonnement hypothetico-deductif sans faille; que les procedes rhetoriques, notamment la litote et la metaphore font partie de la demonstration; enfin, que la dissolution de l'ontologie fixiste au profit d'une logique du movement fonde directement l'utilitarisme moderne passant outre le "je" universel cartesien. Nous avons donc reconstitue le processus du discours de la L'Utopie en decrivant tout d'abord l'interaction de ses conditions d'intelligibilite, des demandes pratiques et des experimentations epistemologiques de la Renaissance. Nous avons effectue ensuite une analyse serree du texte afin d'en degager les contenus auxquels nous avons donne sens en devoilant la logique "cachee" de L'Utopie. Cette recherche devrait permettre de developper une theorie de la modernite a partir d'une relecture de la Renaissance. Elle devrait conduire egalement a une lecture comparative renouvelee de L'Utopie et des oeuvres de Machiavel, Bodin, Hobbes et Descarte.
URL: http://hdl.handle.net/10393/6715
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-11411
CollectionThèses, 1910 - 2010 // Theses, 1910 - 2010
Files
NN89640.PDF5.98 MBAdobe PDFOpen