L'interprétation heideggerienne de la technique : l'évacuation du politique.

FieldValue
dc.contributor.advisorTanguay, Daniel,
dc.contributor.authorBéland, Martine.
dc.date.accessioned2009-03-23T13:04:00Z
dc.date.available2009-03-23T13:04:00Z
dc.date.created2002
dc.date.issued2002
dc.identifier.citationSource: Masters Abstracts International, Volume: 40-05, page: 1131.
dc.identifier.isbn9780612660083
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10393/6191
dc.identifier.urihttp://dx.doi.org/10.20381/ruor-11132
dc.description.abstractLe présent travail prend comme point de départ les propos que Martin Heidegger adressa à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel en 1966: l'auteure cherche à comprendre le lien entre le rejet du politique affirmé en 1966 et la conception heideggerienne de la technique. L'auteure défend la thèse selon laquelle l'interprétation heideggerienne de la technique élaborée dès la fin des années 1940 s'asseoit sur une «anthropo-ontologie», soit sur une conception de l'essence de l'être humain et de l'essence de l'Être. Or, cette anthropo-ontologie rend caduques les prétentions de la pensée pratique, d'où le rejet heideggerien du politique en 1966. Heidegger aura pourtant amorcé une pensée de «l'éthique de l'Être» sur la base de cette anthropo-ontologie. Toutefois, comme la configuration de cette éthique demeure incertaine (bien qu'elle semble insinuer une forme politique totalitaire, celle des «poètes-législateurs»), l'auteure conclue de sa recherche que la conception heideggerienne de la technique ne nous laisse aucune ressource pour penser le politique aujourd'hui.
dc.format.extent136 p.
dc.publisherUniversity of Ottawa (Canada)
dc.subject.classificationPhilosophy.
dc.titleL'interprétation heideggerienne de la technique : l'évacuation du politique.
dc.typeThesis
dc.degree.nameM.A.
dc.degree.levelMasters
CollectionThèses, 1910 - 2010 // Theses, 1910 - 2010

Files
MQ66008.PDF6.1 MBAdobe PDFOpen