Les répercussions de la pandémie de la COVID-19 sur l'organisation et la gouvernance des universités

FieldValue
dc.contributor.authorChampagne, Eric
dc.contributor.authorGranja, Aracelly Denise
dc.date.accessioned2021-10-20T12:39:52Z
dc.date.available2021-10-20T12:39:52Z
dc.date.issued2021
dc.identifier.citationChampagne, E. et A.D. Granja. 2021. Les répercussions de la pandémie COVID-19 sur l'organisation et la gouvernance des universités, Cahiers de recherche du Centre d’études en gouvernance, No. 02/21/FR. https://doi.org/10.20381/tz0c-wr36
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10393/42823
dc.description.abstractApparue en décembre 2019 et devenue une urgence de santé publique internationale à partir de la mi-mars 2020, la pandémie de coronavirus a bouleversé le monde. La montée en puissance du COVID-19 a modifié les interactions sociales tout en transformant considérablement le mode de fonctionnement des organisations. Les universités ont été l'une des institutions les plus touchées. Depuis l'imposition de mesures de quarantaine à l'échelle mondiale, elles ont dû s'adapter rapidement à de nouvelles pratiques administratives. Cet article traite donc des effets de la COVID sur le fonctionnement des universités dans le monde développé. Plus précisément, ce document examine quel sera l’effet à long terme de la COVID-19 sur l'organisation et la gouvernance des universités. Cette recherche analyse six domaines d'intérêt. La première section se concentre sur les effets que le coronavirus a eus sur les activités pédagogiques des universités. Nous illustrons l'hybridation du processus d'enseignement en raison de la transition vers l'apprentissage en ligne. Ensuite, nous examinons les ajustements que les chercheurs universitaires ont effectués pour poursuivre leurs travaux dans un monde en proie à une pandémie. Nous soulignons comment les collaborations de recherche et la collecte de données devront changer après l'épidémie. La troisième section sert à mettre en lumière les difficultés auxquelles les étudiants, ainsi que les professionnels universitaires, sont confrontés. L'article souligne comment les universités traitent les questions de stress et de santé mentale. La section suivante traite de l'importance économique des étudiants étrangers et explique comment les universités devront s'adapter pour maintenir leur stabilité financière tout en restant attrayantes pour les étudiants étrangers. La cinquième section se concentre sur les changements apportés par les universités en matière de fonctions administratives et opérationnelles. Enfin, nous analysons le travail des universités concernant la mise en œuvre d'un plan de préparation aux situations d'urgence, en examinant principalement les mesures prises par ces institutions académiques pour minimiser les effets néfastes de toute future crise sanitaire.
dc.description.sponsorshipFinancement du Programme Canadien de Bourses de la Francophonie et de l'Institut de la Francophonie pour la Gouvernance Universitaire
dc.language.isofr
dc.rightsAttribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/
dc.subjectUniversité
dc.subjectCOVID-19
dc.subjectPandémie
dc.subjectTransition
dc.subjectApprentissage en ligne
dc.subjectGouvernance
dc.titleLes répercussions de la pandémie de la COVID-19 sur l'organisation et la gouvernance des universités
dc.typeWorking Paper
dc.identifier.doi10.20381/tz0c-wr36
CollectionCentre d'études en gouvernance - Cahiers de recherche // Centre on Governance - Working Papers

Files


This item is licensed under a Creative Commons License Creative Commons