The Economics of Subsidies in Ontario's Automotive Industry

Description
Title: The Economics of Subsidies in Ontario's Automotive Industry
Authors: Shiell, Leslie
Stuart, Justin
Date: 2008
Abstract: We compare the choice between granting subsidies to the automotive industry and using the funds instead to implement a permanent reduction in the sales tax on capital goods, one of Ontario’s most distortionary taxes. Our results depend critically upon how workers respond to the withdrawal of subsidies. Either workers agree to reduce their wages to offset the lost subsidies or they refuse to adjust. Our cost-benefit analysis shows the best outcome for the economy is to eliminate the subsidies, have workers adjust, and reduce the deadweight loss of taxation. The second-best outcome is to subsidize, maintain high wage levels in the industry, but forgo the benefits of tax reform. The worst outcome would be to withdraw subsidies, have workers refuse to adjust, and then experience lost employment and production. In contrast, the best outcome for the affected workers is to maintain high wages through subsidies. Therefore workers have an incentive to act strategically, by refusing to adjust their wages. For this reason, the government’s openness to subsidies likely contributes to an environment in which subsidies become inevitable. / Nous comparons le choix entre fournir des subventions à l’industrie d’automobile avec la possibilité d’utiliser les fonds afin de mettre en oeuvre une réduction permanente de la taxe de vente sur les biens de capitaux, l’une des taxes de l’Ontario qui causent le plus de distortions économiques. Nos résultats dépendent fortement sur la façon dont les travailleurs répondent au retrait des subventions. Notre analyse coûts-bénéfices démontre que le meilleur résultat pour l’économie est d’éliminer les subventions, avoir des travailleurs qui s’adaptent, et de réduire la perte sèche reliée à la taxation. Le résultat de second rang est de subventionner et de maintenir des niveaux de salaires élevés dans l’industrie mais de renoncer aux avantages de la réforme fiscale. La pire situation serait de retirer les subventions, avoir des travailleurs qui refusent de s’adapter et d’éprouver une perte d’emploi et de production. Contrairement, le meilleur résultat pour les travailleurs est de maintenir des salaires élevés par le biais de subventions. Les travailleurs sont alors incités à agir de manière stratégique, en refusant d’ajuster les salaires. Pour cette raison, l’ouverture du gouvernement aux subventions semble contribuer à un environnement dans lequel les subventions deviennent inévitables.
URL: http://hdl.handle.net/10393/41368
CollectionÉconomie - Publications // Economics - Working Papers
Files
0812E.pdf491.01 kBAdobe PDFOpen