Femmes, leadership et développement au Cameroun: Images, perceptions et réalités

FieldValue
dc.contributor.authorOloa Ndi, Caroline
dc.date.accessioned2020-11-02T20:01:01Z
dc.date.available2020-11-02T20:01:01Z
dc.date.issued2020
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10393/41265
dc.description.abstractContexte : L’un des Objectifs du Développement Durable (ODD), celui de « parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles », suggère très clairement que l’implication des femmes dans la sphère politico-économique est une condition préalable fondamentale à l’égalité des sexes, à la démocratie et à la réalisation du Programme de Développement Durable à l’horizon 2030. En dépit des progrès juridico-institutionnels en Afrique, la participation politique des femmes demeure très faible. Dans plusieurs pays, en l’occurrence au Cameroun, la représentation des femmes dans les instances de décision évolue lentement. Dans ce pays où les femmes peinent à se défaire de la domination masculine au sein de la sphère politique et économique, leurs voix restent peu audibles. L’objectif de cette recherche est d’étudier les perceptions du leadership par les femmes au Cameroun et de déterminer les principaux facilitateurs et barrières à son exercice. Pour y parvenir, des femmes camerounaises ont été interviewées afin qu’elles puissent elles-mêmes s’exprimer sur cette réalité qui les touche directement. Méthodologie : Cette étude qualitative est basée sur un devis descriptif destiné à rendre compte d’une situation sociale du point de vue des acteurs. Pour les besoins de l’étude, 15 femmes âgées de 18 à 35 ans ont participé à des entrevues semi-dirigées. Les entretiens ont été enregistrés et transcrits intégralement en format numérique. Les données ont ensuite été codées et catégorisées dans l’optique d’en décrypter le sens et la portée. Résultats : Trois thèmes ont émergé pour donner suite à l’analyse des résultats : 1) La subjectivité du leadership féminin, 2) le patriarcat, 3) les valeurs traditionnelles précoloniales VS l’héritage colonial. Les participantes ont démontré que toutes les femmes ont la capacité d’être leaders, particulièrement les femmes au foyer. La plupart des participantes a parlé de la prédominance du patriarcat au Cameroun, son impact négatif sur l’éducation des femmes et des filles et la manière dont il influence le choix des femmes surtout en politique. En plus, elles ont évoqué les conséquences néfastes de l’héritage colonial sur l’émancipation des femmes camerounaises, contrairement aux valeurs traditionnelles précoloniales qui offraient plus de libertés à la femme africaine. En outre, elles estiment que l’égalité entre les hommes et les femmes et la généralisation de l’éducation des femmes et des filles au Cameroun faciliteraient sans conteste une visibilité plus grande des femmes sur le plan politique et économique au Cameroun. Conclusion : Ces résultats concordent avec l’approche Genre et Développement (GED) qui pose que la société ne peut ignorer la contribution des femmes confinées dans le rôle traditionnel de la famille, fortement dévalorisée pendant et après la colonisation. De ce fait, il est plus que nécessaire de lutter contre les formes de discriminations envers les femmes et les multiples stéréotypes sexistes qui ont pignon sur rue dans la société camerounaise pour permettre le rayonnement du leadership féminin politique et économique. Enfin, ces résultats soulignent la nécessité d’avoir plus de programmes qui contextualisent d’abord la situation des femmes au Cameroun et dans les sociétés africaines avant d’y apporter des solutions. Mots-clés : Leadership féminin, leadership féminin économique, leadership féminin politique, Cameroun, valeurs traditionnelles, l’approche GED
dc.language.isofr
dc.titleFemmes, leadership et développement au Cameroun: Images, perceptions et réalités
dc.typeResearch Paper
dc.contributor.supervisorYaya, Sanni
CollectionDIM - Mémoires // IDGS - Research Papers

Files
Oloa Ndi, Caroline - MRP.docxMémoire - Caroline Oloa Ndi820.37 kBMicrosoft Word XMLOpen