Une réflexion sur les pratiques interculturelles: L'expérience des mères immigrantes haïtiennes à propos de leur interaction avec les intervenantes de la SAE

Description
Title: Une réflexion sur les pratiques interculturelles: L'expérience des mères immigrantes haïtiennes à propos de leur interaction avec les intervenantes de la SAE
Authors: Leroy Zamor, Marthe
Date: 2020
Abstract: L'intervention de la SAE auprès de n'importe quelle famille passe habituellement par un signalement reçu d'une institution, d'un citoyen ou d'une intervenante entretenant des soupçons de mauvais traitement ou de négligence envers un enfant par ses parents. La problématique de la maltraitance ou de la négligence envers les enfants est un phénomène qui touche tous les groupes culturels dans notre société. Ainsi, la loi présente des indices ou des éléments pour aider les familles ou les communautés à assurer le bien-être des enfants en respectant les normes qui encadrent les pratiques parentales. Mais, le système mis en place n'arrive pas toujours à avoir un volet qui prend en compte la conjoncture de l'interculturalité qui caractérise le Canada. Dans ce contexte, les familles d'autres cultures apportent avec elles des pratiques parentales et des croyances qui sont différentes du pays d'accueil. Plusieurs recherches scientifiques et les statistiques sur les caractéristiques des enfants pris en charge par les SAE montrent que certains groupes culturels minoritaires sont surreprésentés proportionnellement aux nombres respectifs des enfants présents dans le système. Bien que plusieurs recherches essayent de faire ressortir les causes qui sont à la base de cette surreprésentation des enfants des minorités visibles dans le système de service des SAE, nous constatons que peu ont touchés à l'expérience des mères haïtiennes. Cette étude qualitative a pour but de comprendre l'expérience des mères immigrantes d'origine haïtienne dont au moins un de leurs enfants a été signalé et pris en charge par la société d'aide à l'enfance (SAE). L'objectif était de donner une voix aux mères haïtiennes immigrantes et de chercher à comprendre leur point de vue concernant leurs interactions avec les intervenantes sociales dans des contextes d'un signalement et d'une prise en charge de l'un de leurs enfants par la SAE. Des entrevues narratives avec quatre mères d'origine haïtienne ont été réalisées entre le 30 mai au 24 juin 2020. Elles ont reconnu qu’il est nécessaire d'avoir une loi qui prône le respect des droits du bien-être des enfants mais elles expliquent ne pas avoir eu l’impression que les intervenantes, pour leur part, reconnaissent leur savoir ou la validité de leurs pratiques traditionnelles. Deux constats se dégagent de leurs témoignages : elles entretiennent le sentiment que leur réalité particulière est incomprise par les autorités et elles se sentent victimes de discrimination et d'injustice liées au fait qu'elles font partie d'un groupe ethnoculturel minoritaire. Deux raisons sont à la base de ces sentiments vécus et exprimés par les mères haïtiennes : la prise en compte insuffisante du bagage culturel des mères par les intervenantes sociales et le manque de formation des intervenantes en intervention en contexte interculturel. Mots clés : intervention, intervenantes sociales, signalement, bien-être, mère immigrante, justice sociale, interculturalité. Children's Aid Society (CAS) intervention with any family usually involves a report received from an institution, citizen or worker who has a suspicion of parental child abuse or neglect. The issue of child abuse and neglect is a phenomenon that affects all cultural groups in our society. Thus, the law presents clues or elements to help families or communities ensure the well-being of children by respecting the standards that govern parenting practices. However, the system that has been put in place does not always manage to have a component that takes into account the context of the interculturality that characterizes Canada. In this context, families from other cultures bring with them parenting practices and beliefs that are different from the host country. Several scientific studies and statistics on the characteristics of children in CAS care show that certain minority cultural groups are over-represented in proportion to the respective numbers of children in the system. Although several research studies have attempted to identify the causes underlying this over-representation of visible minority children in the CAS service system, we find that few have touched on the experiences of Haitian mothers. The purpose of this qualitative study is to understand the experiences of immigrant mothers of Haitian origin who have had at least one child reported to and in the care of the Children's Aid Society (CAS). The objective was to give immigrant Haitian mothers a voice and to seek to understand their perspectives regarding their interactions with social workers in the context of a referral and care of one of their children by CAS. Narrative interviews with four mothers of Haitian origin were conducted between May 30 and June 24, 2020. They recognized the need for a law that advocates for the respect of children's welfare rights, but explained that they did not feel that practitioners recognized their knowledge or the validity of their traditional practices. Two observations emerge from their testimonies: they maintain the feeling that their particular reality is misunderstood by the authorities and they feel they are victims of discrimination and injustice related to the fact that they are part of an ethnocultural minority group. Two reasons are at the root of these feelings experienced and expressed by the Haitian mothers: the insufficient consideration of the cultural background of the mothers by the social workers and the lack of training of the social workers in intervention in an intercultural context. Key words: intervention, social workers, reporting, well-being, immigrant mothers, social justice, interculturality.
URL: http://hdl.handle.net/10393/41134
CollectionL’École de service social - Mémoires // School of Social Work - Research Papers
Files
Leroy_Marthe_2020.pdfMémoire741.23 kBAdobe PDFOpen