Tensions identitaires et intervention sociale: Étude exploratoire auprès d’intervenantes sociales issues de l’immigration et racisées oeuvrant en contexte francophone minoritaire

Description
Title: Tensions identitaires et intervention sociale: Étude exploratoire auprès d’intervenantes sociales issues de l’immigration et racisées oeuvrant en contexte francophone minoritaire
Authors: Welch, Gabrielle Maria
Date: 2019
Abstract: Le Canada a comme réputation d’être une terre d’accueil pour les migrants provenant des quatre coins du monde. De ce fait, on peut supposer que le marché du travail canadien représente cette mosaïque de diversité. Néanmoins, on constate que dans le domaine de la santé et des services sociaux, cette diversité est sous-représentée, et les recherches portant sur les réalités des professionnel·le·s racisés et issus de l’immigration sont peu nombreuses. Sous la même optique, bien peu de recherches ont tenté de comprendre les réalités des intervenantes sociales racisées et issues de l’immigration au sein du contexte francophone minoritaire en Ontario. Ce mémoire a donc pour but de comprendre la manière dont les multiples identités des intervenantes sociales racisées et issues de l’immigrant œuvrant dans le domaine de la santé et en contexte francophone minoritaire ont un impact sur leurs relations de travail, ainsi que personnelles. Nous avons dégagé que le lieu de travail est souvent l’endroit où les altérités sont soulignées par les collègues de travail et les utilisateurs de services par l’entremise de comportements racistes, à titre d’exemple le refus de travailler avec une intervenante à cause de traits phénotypiques. De plus, nous avons constaté que des identités sont assignées aux intervenantes par l’entremise de marqueurs d’altérité comme l’accent. Plus encore, cette recherche a pour but de comprendre la manière dont les intervenantes sociales s’identifient ou non à la cause de la francophonie minoritaire en Ontario et les facteurs qui influencent cette appartenance ou non-appartenance. Nous avons constaté que des nombreux facteurs influencent ces sentiments d’appartenance, dont la terre natale, les parcours de vie et les relations avec les francophones dit « de souche ». Ainsi, ce mémoire s’est construit par l’entremise d’une recherche qualitative qui prit la forme d’entrevues semi-dirigées auprès de six intervenantes sociales qui s’identifiaient comme étant racisées et issues de l’immigration et qui œuvraient dans le domaine de la santé en contexte francophone minoritaire, à Ottawa. Notre analyse se fait donc par l’entremise de plusieurs axes, dont les réalités dans les milieux de travail, la francophonie minoritaire, l’identité et des pistes de solutions possibles.
URL: http://hdl.handle.net/10393/39760
CollectionL’École de service social - Mémoires // School of Social Work - Research Papers
Files
Welch_Gabrielle_2019_mémoire.pdfmémoire923.14 kBAdobe PDFOpen