Étude de l'implantation du fonctionnement du protocole d'intervention a-gir en contexte de risque d'homicides intrafamiliaux

Description
Title: Étude de l'implantation du fonctionnement du protocole d'intervention a-gir en contexte de risque d'homicides intrafamiliaux
Authors: Bastonnais, Jessica
Date: 2019
Abstract: L’homicide intrafamilial constitue un problème qui secoue l’ensemble de la société lorsqu’il se produit. Ce phénomène est complexe, car plusieurs facteurs menant à ces homicides interagissent et l’issue de situations à risque est souvent imprévisible. Beaucoup d’études portent sur les caractéristiques des auteur.e.s et des victimes, des contextes et d’autres facteurs entourant ces homicides, souvent dans le but de mieux les comprendre et d’arriver à les prévenir. Bien que fragmentaires, quelques dénominateurs communs s’en dégagent et des outils d’évaluation des situations à risque ont vu le jour. Par ailleurs, les connaissances sur le sujet ont indiqué que le partage d’informations entre organismes et professionnels sur des situations potentiellement létales constitue une pratique à développer afin d’agir sur ces situations. Le Code des professions québécois s’est adapté à cette réalité, en permettant plus facilement la levée de la confidentialité lorsque des indicateurs de passage à l’acte sont présents. Dans la foulée de ces changements, des protocoles d’intervention se sont développés entre acteurs issus des services sociaux, policiers et judiciaires dans certaines régions québécoises afin d’intervenir rapidement sur ces situations. Cette recherche vise à documenter le fonctionnement d’un de ces protocoles d’intervention. Des entrevues semi-dirigées ont été réalisées auprès de 10 membres du protocole d’intervention A-GIR, à Laval afin de recueillir leurs perceptions sur plusieurs aspects : le fonctionnement, les outils d’analyse du risque homicide, la confidentialité, les formations, le financement, les difficultés et enjeux, les éléments-clés nécessaires à l’implantation d’une nouvelle cellule, les conditions favorables au fonctionnement et à la pérennité du protocole, et en dernier les recommandations des participant.e.s afin de d’améliorer le protocole. Analysés à l’aide d’un cadre théorique constitué d’indicateurs de la qualité de partenariat, les résultats indiquent que les participant.e.s sont unanimes sur l’importance de la concertation qui se traduit par la qualité des liens et du niveau de confiance entre les partenaires. Également, il est démontré que même si l’engagement des partenaires au sein d’un tel protocole est exigeant, il constitue un moyen d’intervention qui a fait ses preuves et qui mérite d’être implanté à plus grande échelle. Mots clés : prévention de l’homicide conjugal, évaluation d’un protocole d’intervention, intersectorialité, A-GIR, cellule de crise, concertation, partenariat.
URL: http://hdl.handle.net/10393/39718
CollectionL’École de service social - Mémoires // School of Social Work - Research Papers
Files
Bastonnais_ Jessica_2019.pdfmémoire1.56 MBAdobe PDFOpen