Quelqu’un pense que je ne fais pas bien mon travail de mère. L’expérience des mères dans les services de soutien à la parentalité et de Protection de l’enfance

Description
Title: Quelqu’un pense que je ne fais pas bien mon travail de mère. L’expérience des mères dans les services de soutien à la parentalité et de Protection de l’enfance
Authors: Fortier, Valérie
Date: 2018
Abstract: Les parents et plus particulièrement les mères sont responsables du bien-être de leurs enfants. Un ensemble de normes encadre les pratiques relatives à la parentalité. Ces normes sont traversées par les préoccupations contemporaines du développement optimal des enfants qui exige qu’on leur donne le meilleur et en leur évitant ce qui pourrait ralentir ou affecter leur développement progressif. Ainsi, la régulation de la maternité par les normes fait en sorte que la « bonne mère » fait tout pour répondre à ces exigences en ayant recours à multiples ressources d’information et de soutien. Lorsque des mères ne cadrent pas dans ces normes en raison de circonstances souvent hors de leur contrôle comme la pauvreté, un trouble de santé mentale ou la monoparentalité, elles sont considérées à risque et font l’objet d’une surveillance particulière. Plusieurs chercheurs se sont penchés sur les raisons qui expliquent la surreprésentation de groupes particuliers en intervention avec la Protection de l’enfance, mais peu se sont intéressés à l’expérience des mères. L’objectif principal de ce mémoire est de documenter les dispositifs de régulation de la parentalité que sont les services de soutien à la parentalité et la Protection de l’enfance, et de comprendre l’expérience de mères dans leurs interactions dans ces services. Une recherche qualitative de type exploratoire prenant appui sur des entrevues narratives avec cinq mères d’origine canadienne française a été menée au printemps 2018. Pour l’analyse, le cadre théorique de la justice sociale de Fraser a été mobilisé (1998). Les résultats font ressortir que dans les services communautaires de soutien à la parentalité et les services de protection de l’enfance, un ensemble de mécanismes de reconnaissance et de non-reconnaissance s’amalgament et ensemble construisent, renforcent et maintiennent les normes contemporaines de la parentalité. Ainsi les savoirs d’experts liés au développement des enfants et de la maternité jouissent d’une grande reconnaissance chez les mères tandis que les savoirs ordinaires, développés avec l’expérience sont à la fois disqualifiés dans leur discours et sollicités auprès des femmes de confiance de leur entourage. Les mères vont chercher dans les réseaux de soutien à la parentalité communautaires une reconnaissance qu’elles associent au respect et à la valorisation dans leur rôle, bien qu’elles y soient jugées et comparées par elles-mêmes et par les autres mères. Ces lieux servent à la fois à la reconnaissance de leur maternité singulière et à l’incorporation des normes de la bonne mère. Par ailleurs, les participantes étant à la fois mères susceptibles d’être signalées à la Protection de l’enfance et professionnelles obligées de signaler d’autres mères, il se dégage un double point de vue face à la Protection de l’enfance. Sa pertinence sociale pour protéger les enfants des abus est approuvée tandis que les rapports de pouvoir et le manque de respect et de reconnaissance de leurs spécificités dans les interactions avec les intervenantes est reproché. Suite à ces résultats, la recherche propose un modèle d’intervention communautaire, où toutes les familles auraient la possibilité d’être jumelées avec une intervenante ressource pour les soutenir dans leur rôle parental de manière volontaire. Ce type d’intervention reposerait sur le respect et la reconnaissance des familles qui peuvent toutes à un moment ou un autre, avoir besoin de soutien dans leur rôle parental. Mots clés : Maternité, régulation, normes, Protection de l’enfance, justice sociale, reconnaissance, intervention, service social
URL: http://hdl.handle.net/10393/38294
CollectionL’École de service social - Mémoires // School of Social Work - Research Papers
Files
Fortier_Valérie_2018_mémoire.pdfmémoire936.33 kBAdobe PDFOpen