Les réalités trans* sous la loupe des médias et du travail social : Quand les savoirs experts délégitiment les savoirs expérientiels

Description
Title: Les réalités trans* sous la loupe des médias et du travail social : Quand les savoirs experts délégitiment les savoirs expérientiels
Authors: Gauthier, Marie-Claire
Date: 2018
Abstract: Malgré un intérêt grandissant des médias pour les questions trans*, cette visibilité ne semble pas servir aux populations concernées. Les préjugés, la violence, le harcèlement et la discrimination continuent de faire partie du quotidien de plusieurs personnes trans*, par des personnes cisgenres, dans des institutions diverses, dans le système de santé et des services sociaux et dans le système d’éducation, dont fait partie le domaine du travail social. Cette recherche théorique vise à analyser la façon dont les discours dominants cisnormatifs délégitimisent les savoirs trans*, à travers deux disciplines distinctes, mais interreliées : les médias et le travail social. Les objectifs qui sous-tendent cette recherche sont : 1) Décrire les impacts de la cisnormativité sur les populations trans* dans la production des savoirs trans* ; 2) Sensibiliser les populations privilégiées quant à leur potentiel à reconduire des injustices épistémiques et sa capacité à devenir alliée des personnes trans* ; 3) Mettre en lumière la possibilité d’une cohabitation des divers savoirs, dans le respect des populations opprimées. Pour ce faire, cette recherche s’enracine dans une perspective analytique des injustices épistémiques (Fricker, 2007) et dans une méthodologie d’analyse critique de discours (ACD). La mise en relief des discours dominants dans les médias et le travail social sur les réalités trans* démontre comment les inégalités sociales affectent l’accessibilité, la création et la diffusion des savoirs par les populations trans*. Les représentations caricaturales des personnes trans* ainsi que le désir de sensationnalisme par les médias ont pour effet de rendre invisibles les vies et les enjeux réels vécus par les personnes trans*. Le champ du travail social, malgré ses valeurs d’inclusion, d’ouverture et de justice sociale, reconduit à travers ses structures cisnormatives, des comportements discriminatoires et cisgenristes envers les personnes trans*. De plus, en raison de discriminations liées au travail et du rejet potentiel de la famille, les personnes trans* se retrouvent dans une précarité financière qui amène un revenu insuffisant pour accéder aux études supérieures. Par conséquent, les savoirs trans* par et pour les personnes trans* sont minimalement représentés en travail social, ce qui engendre une reconduction des savoirs experts cis sur les savoirs trans* comme c’est le cas dans les médias. Ce mémoire vise donc à contribuer à l’atteinte d’une plus grande justice épistémique pour les populations trans* et leur discours et savoir, en s’interrogeant sur la délégitimation des expertises trans* dans le champ des médias et du travail social par les expert.e.s cis. Mots-clés : réalités trans*, médias, travail social, cisnormativité, cisgenrisme, injustices épistémiques, inégalités sociales.
URL: http://hdl.handle.net/10393/38280
CollectionL’École de service social - Mémoires // School of Social Work - Research Papers
Files