L'imaginaire linguistique des jeunes francophones canadiens en contexte de mobilité universitaire : catégorisation et hiérarchisation linguistique entre Acadiens et Québécois

Description
Title: L'imaginaire linguistique des jeunes francophones canadiens en contexte de mobilité universitaire : catégorisation et hiérarchisation linguistique entre Acadiens et Québécois
Authors: Savoie-Ferron, Lisa
Date: 2018-10-10
Abstract: La construction identitaire de la majorité des jeunes francophones minoritaires s'organise selon les catégories linguistiques qui opposent les groupes majoritaires aux groupes minoritaires (Pilote et Magnan, 2012). Dans certains cas, une hiérarchie entre les différentes variétés s'installe dans les représentations. Des relations de pouvoir deviennent alors observables à travers les jugements de valeur sur la langue. Ces jugements composent en fait l'imaginaire linguistique des individus, un concept que l'on définit par le rapport du sujet à la langue - la sienne ou celle des autres (Houdebine-Gravaud, 1975-2008). Par l'entremise de la présente étude, notre objectif était de mieux comprendre comment se construisent les imaginaires linguistiques en francophonie canadienne. Avec des groupes de Québécois et d'Acadiens du Nouveau-Brunswick, nous avons mené des entretiens composés de questions portant sur leur rapport à la langue française. Le contexte de mobilité dans lequel se trouvent les participants favorise les contacts interlinguistiques et offre des données riches en représentations linguistiques. Une analyse de leur discours épilinguistique nous apprend que le rapport à la norme est différencié chez les deux groupes, ce qui vient ensuite informer les processus de catégorisation et de hiérarchisation de façon différente. Alors que les Québécois adoptent une position plus puriste (normes prescriptives), les Acadiens s'opposent à cet aspect formel pour favoriser l'intercompréhension langagière (normes communicationnelles). À la lumière des relations de pouvoir dont sont investis les locuteurs, nous proposons un cadre conceptuel à arrimer à la théorie de l'imaginaire linguistique avec les concepts de catégorisation verticale et horizontale qui permettent d'explorer la formation d'imaginaire linguistique différenciée.
URL: http://hdl.handle.net/10393/38259
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-22513
CollectionThèses, 2011 - // Theses, 2011 -
Files