Comprendre les émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur Agriculture, Foresterie et autres Affectations des Terres (AFAT) en Côte d’Ivoire et au Brésil

Description
Title: Comprendre les émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur Agriculture, Foresterie et autres Affectations des Terres (AFAT) en Côte d’Ivoire et au Brésil
Authors: Koné, Aïcha
Date: 2018-06-12
Abstract: Le secteur d’émission « Agriculture, foresterie et autres affections des terres » (AFAT) est un secteur important dans plusieurs pays en développement. Nous avons cherché à comprendre l’évolution et les causes de ses émissions en Côte d’Ivoire et au Brésil. L’étude montre que le secteur AFAT a toujours été le principal secteur émetteur au Brésil tandis qu’en Côte d’Ivoire, il ne l’est plus depuis l’année 2000. En outre, les émissions nettes du secteur AFAT des deux pays affichent dernièrement une tendance à la baisse. Cette réduction est le fait du sous-secteur «Utilisation des terres, changement d’affectation des terres et foresterie » (UTCATF), part dominante des émissions du secteur, qui a diminué de façon drastique principalement en raison de la baisse du taux de déforestation dans les deux pays et d’une meilleure absorption. La déforestation, principale cause des émissions de ce secteur dans les deux pays, est due dans le cas du Brésil en grande partie à l’expansion des pâturages des bovins et dans le cas de la Côte d’Ivoire à l’expansion des surfaces des grandes cultures d’exportation comme le cacao, l’anacarde, l’hévéa et le palmier à huile. Les émissions du sous-secteur Agriculture ont continué d’augmenter dans les deux pays à l’instar de leurs exportations agricoles. L’étude montre que la croissance économique et les émissions du secteur AFAT sont liées. Cependant, une augmentation des exportations agricoles n’entraîne pas une hausse des émissions de tout le secteur AFAT dans les deux pays, même si les exportations des grandes cultures jouent un rôle déterminant en Côte d’Ivoire. The Agriculture, forestry, and other land-use (AFOLU) sector is an important source of greenhouse gas emissions in many developing countries. We sought to understand the evolution and causes of this sector’s emissions in Côte d'Ivoire and Brazil. The study shows that the sector has always been the largest emitting sector in Brazil, while in Côte d'Ivoire it was only until the year 2000. In addition, the net emissions of the AFOLU sector in both countries have recently shown a downward trend. This reduction is the result of the Land-use, land-use change, and forestry (LULUCF) sub-sector, the dominant part of the sector's emissions, which has declined drastically, mainly because of the fall in the deforestation rate in both countries and better absorption. Deforestation, the main cause of emissions from this sector in both countries, is due in the case of Brazil largely to the expansion of cattle pastures and in the case of Côte d'Ivoire to the expansion of major export crops such as cocoa, cashew, rubber and palm oil. Emissions from the Agriculture sub-sector continued to increase in both countries, as did their agricultural exports. The study shows that the economic growth and emissions of the AFOLU sector are linked. However, an increase in agricultural exports does not lead to an increase in emissions from the entire AFOLT sector in both countries, even though field crop exports play a key role in Côte d'Ivoire.
URL: http://hdl.handle.net/10393/37774
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-22036
CollectionThèses, 2011 - // Theses, 2011 -
Files