Le droit de propriété de l'Église catholique et de ses institutions au Congo-Brazzaville

FieldValue
dc.contributor.authorIkessi Diélé, Sylvain
dc.date.accessioned2015-07-06T14:09:36Z
dc.date.available2015-07-06T14:09:36Z
dc.date.created2015
dc.date.issued2015
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10393/32520
dc.identifier.urihttp://dx.doi.org/10.20381/ruor-809
dc.description.abstractLa question des biens de l’Église au Congo-Brazzaville n’a pas encore fait l’objet d’une réflexion canonique de ce niveau alors que ce pays est loin d’appliquer le droit canonique universel en vigueur dans ce domaine. Les quatre chapitres de cette dissertation tentent d’analyser les problèmes et de proposer les solutions aux réalités qui caractérisent le droit patrimonial dans ce pays. Le premier chapitre retrace de façon succincte l’établissement de cette Église depuis ses débuts. Avant ce flash-back historique, la présentation géographique du pays, son organisation administrative et son histoire politique situent le cadre de notre étude. Ces éléments aident à comprendre le contexte de l’implantation de l’Église dans toutes ses tentatives et tous ses impacts sur les questions des biens. Le deuxième chapitre met en évidence le droit universel actuel sur les biens temporels en s’appuyant principalement sur le Code de droit canonique de 1983. Ce droit est essentiellement axé sur les termes d’acquisition, de conservation, d’administration et d’aliénation. Ce chapitre éclaire la poursuite de cette réflexion car il permet de jauger et d’évaluer la pratique du droit canonique dans l’Église au Congo-Brazzaville. Éclairé donc par le deuxième chapitre, le troisième chapitre cible les lacunes actuelles que présente l’Église qui est dans ce pays dans la non-application du droit universel. Ces lacunes sont désignées comme les problèmes actuels des biens dans cette Église. Ceux-ci sont principalement liés à l’héritage missionnaire, au contexte socio-politique, aux manquements de la Conférence des évêques du Congo, à la pratique insatisfaisante du droit dans les diocèses et les autres institutions de l’Église, et enfin, aux rapports Église-État. Devant cette kyrielle de problèmes, le quatrième chapitre apporte un chapelet de résolutions et de recommandations pour une nouvelle ère dans la pratique du droit patrimonial au Congo-Brazzaville. Pour lier l’utile à l’agréable, cette dissertation prend fin par des annexes motivant les législateurs qui sont dans ce pays de prendre en main leur rôle normatif resté longtemps en souffrance alors que cette Église est déjà centenaire.
dc.language.isofr
dc.publisherUniversité Saint-Paul / Saint Paul University
dc.subjectdroit propriété
dc.subjectÉglise
dc.subjectCongo-Brazzaville
dc.titleLe droit de propriété de l'Église catholique et de ses institutions au Congo-Brazzaville
dc.typeThesis
dc.contributor.supervisorRenken, John Anthony
thesis.degree.namePhD
thesis.degree.levelDoctoral
thesis.degree.disciplineCanon Law
CollectionThèses Saint-Paul // Saint Paul Theses

Files