Le rôle des parents dans l'éducation de la foi des enfants. Le cas des écoles catholiques des Gonaïves

Description
Title: Le rôle des parents dans l'éducation de la foi des enfants. Le cas des écoles catholiques des Gonaïves
Authors: Geffrard, Élie Pierre
Date: 2015
Abstract: Chaque année, dans les 158 écoles catholiques du diocèse des Gonaives, Haiti, les parents se bousculent pour trouver une place pour leurs enfants en classe de première année fondamentale. Une fois cette précieuse place obtenue, un constat est fait: les parents sont passifs; ils laissent aux responsables des écoles catholiques et des paroisses le soin d'éduquer leurs enfants dans la foi. Pourtant, la déclaration conciliaire Gravissimum Educationis, au numéro 3, reconnaît que les parents, co-auteurs de la vie, sont les premiers et principaux éducateurs de la foi de leurs enfants. D'où notre question principale: comment accompagner les parents pour qu'ils deviennent adultes dans leur foi afin qu'ils puissent assumer cette responsabilité d'éduquer leurs enfants dans la foi? Pour répondre même partiellement à cette question, nous avons utilisé la praxéologie pastorale comme méthode en théologie pratique. Elle s'adresse aux pasteurs, ministres, agents de pastorale, chrétiens et chrétiennes qui veulent prendre une distance critique par rapport à la pratique dans laquelle ils évoluent pour s'améliorer et améliorer cette dernière dans ses dimensions cognitive, sociale, religieuse, affective, technique, etc. Elle est un ensemble organisé en 5 phases qui sont l'observation contextuelle, la problématisation, la conversation pastorale, l'intervention, l'évaluation et la prospective. Ces phases forment entre elles une spirale herméneutique. Des 34 parents qui ont participle à cette recherche dont 26 mamans et 8 papas, 34 d'entre eux ont pu prendre la parole; 33 d'entre eux ignoraient encore qu'ils étaient les premiers responsables de l'éducation de la foi de leurs enfants; 11 d'entre eux sont devenus conscients de cette responsabilité pendant que 9 ont partagé les informations reçues dans les séances de formation avec leurs enfants et conjoints. À la fin de la démarche, 2 parents affirment continuer à utiliser le fouet alors que son usage paraît "normal" dans la société haïtienne, 16 d'entre eux ont diminué son usage et 5 ne l'utilisent plus. En lieu et place du fouet, 10 parents priorisent le temps et le dialogue et 9 d'entre eux prennent l'initiative de prier en famille. Quand 6 parents acceptent de se former librement, 6 d'entre eux veulent devenir membres de groupes d'entraide avec d'autres parents. De même, des 8 responsables d'écoles catholiques et de paroisses qui ont reçu le questionnaire, 2 des 5 curés qui ont répondu reconnaissent les parents comme premiers responsables de l'éducation de la foi de leurs enfants, acceptent de les accompagner et proposent des initiatives; une religieuse a répondu au questionnaire mais n'est pas encore prête à rentrer dans la démarche. Quelle que soit la dénomination religieuse à laquelle ils appartiennent, plusieurs parents ont commencé à se sentir accompagnés par la parole qu'ils prennent pour annoncer la Parole. Pour cela, ils avaient besoin d'être conscientisés et formés humainement et spirituellement afin d'éduquer leurs enfants dans la foi selon leur rythme et leurs ressources. Progressivement, les parents accompagnés deviennent actants au lieu de rester "sujets dociles". Seul, un parent ne peut le faire. Dans l'esprit des communautés ecclésiales de base et convoqués par le Dieu de Jésus-Christ, les parents dans l'école catholique ont besoin de se mettre ensemble pour cheminer avec les responsables des écoles et des paroisses et avec les professeurs. Ils ne prennent la place de personne; avec leur être et leurs charismes, ils construisent l'Église et sont des pèlerins en marche vers le Royaume.
URL: http://hdl.handle.net/10393/32156
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-777
CollectionThèses Saint-Paul // Saint Paul Theses
Files