Antoine Volodine et ses hétéronymes, ou comment constituer à soi seul une communauté d'écrivains

Description
Title: Antoine Volodine et ses hétéronymes, ou comment constituer à soi seul une communauté d'écrivains
Authors: Isabelle Moncion
Date: 2015
Abstract: Après avoir publié, depuis 1985, une quarantaine d’ouvrages, Antoine Volodine est aujourd’hui reconnu comme l’un des écrivains français contemporains les plus importants. À preuve les nombreuses études qui lui ont été consacrées. Si donc plusieurs traits de son œuvre ont déjà été étudiés, il en est un qui, pourtant fondamental, n’a pas encore été abordé : les textes de l’auteur ne sont jamais signés de son orthonyme, de son nom réel, mais toujours publiés soit sous le nom d’Antoine Volodine — un pseudonyme —, soit sous la signature de plusieurs hétéronymes. Antoine Volodine et ses hétéronymes appartiennent également tous à la communauté des écrivains post-exotiques. Dans la première partie de ma thèse, j’explore les approches théoriques de la pseudonymie et de l’hétéronymie. J’examine ensuite le contenu donné à ces procédés par deux écrivains qui les ont pratiqués, Kierkegaard et Pessoa, puis je fais état des études qui ont analysé ces pratiques. J’ai mobilisé ainsi, parmi les théories du double, celles qui se rattachent plus à une scission qu’à une duplication du moi : théories psychanalytiques (Freud, Lacan) et anthropologiques (Girard). J’ai aussi exploité les notions deleuziennes de « personnage conceptuel » et de « déterritorialisation ». Dans une seconde partie, j’ai analysé quatre romans — Des anges mineurs (Volodine, 1999), Ilia Mouromietz et le rossignol brigand (E. Kronauer, 1999), Les aigles puent (L. Bassmann, 2010) et Onze rêves de suie (M. Draeger, 2010) —, ainsi que Le post-exotisme en dix leçons, leçon onze (1998), ouvrage « collectif » où est ébauchée l’esthétique d’une communauté d’écrivains. Dans le chapitre premier, j’ai repéré les différences présentes dans les œuvres signées par le pseudonyme et les divers hétéronymes afin de dégager les motivations sous-jacentes à cette pluralité d’écriture et les fins que celle-ci sert. Dans le second chapitre, j’ai exploré les ressemblances existant entre ces œuvres pour comprendre les raisons d’être de la communauté d’auteurs post-exotiques.
URL: http://hdl.handle.net/10393/31990
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-2727
CollectionThèses, 2011 - // Theses, 2011 -
Files