Le mouvement syndical au Québec : discours de la prise en compte la diversité

Description
Title: Le mouvement syndical au Québec : discours de la prise en compte la diversité
Authors: Ducharme-Vachon, Benoit
Date: 2014-12-19
Abstract: L’histoire du syndicalisme a été marquée par l’exclusion de certaines catégories de travailleurs et de travailleuses. Les organisations syndicales, à l’instar des sociétés dans lesquelles elles s’imbriquent, sont donc traversées par des rapports de pouvoir fondés sur les systèmes de hiérarchisation sociale que sont le genre, l’hétérosexisme/hétéronormativité, la race ou le capacitisme. La donne change à partir de la décennie 1960 lorsque les femmes investissent massivement les syndicats. Elles y fondent des comités de la condition féminine qui se situent à la jonction des mouvements syndicaux et féministes. Ces militantes pavent la voie à d’autres membres des syndicats appartenant à des groupes minoritaires et qui s’organisent sur la base de leur identité. L’analyse thématique des documents de congrès de la CSN de la période de 1974 à 2011 révèle que les discours syndicaux sont devenus progressivement plus inclusif au fil du temps. La centrale reconnait dans les années 1970 qu’il existe une oppression spécifique aux femmes et encourage la création de comités pour les personnes immigrantes et gaies et lesbiennes dans la décennie 1980. La CSN formule diverses revendications syndicales pour améliorer la situation de ces différentes catégories de travailleurs et de travailleuses et cherche à créer les conditions propices à leur participation à l’intérieur de ces instances. Malgré cet engagement en faveur à la diversité au sein du mouvement syndical, les discours de la CSN ne démontrent pas une prise de conscience significative à l’effet que certaines personnes cumulent les effets entrecroisés de plusieurs systèmes d’oppression. L’apport des théories féministes de l’intersectionnalité permettrait de bonifier de nombreuses luttes menées par la centrale en prenant mieux compte des multiples identités et statuts sociaux de ses membres.
URL: http://hdl.handle.net/10393/31894
CollectionSociologie et anthropologie - Mémoires // Sociology and Anthropology - Research Papers
Files