L’intégration des entrepreneurs chinois à la société canadienne : Une étude exploratoire

FieldValue
dc.contributor.authorHébert, Martine
dc.date.accessioned2014-08-25T19:01:09Z
dc.date.available2014-08-25T19:01:09Z
dc.date.created2014-08-25
dc.date.issued2014-08-25
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10393/31488
dc.description.abstractCe mémoire porte sur les entrepreneurs sino-canadiens. Il consiste en une évaluation du niveau d’intégration des entrepreneurs chinois au Canada à travers une analyse secondaire de données d’une étude de Brenner, Menzies, Ramangalahy, Filion et Amit (2000). Il vise également une meilleure compréhension des liens existant entre l’entrepreneuriat et l’intégration chez les immigrants. Les composantes de l’intégration qui ont été employées sont la langue, l’insertion socio-économique, la localisation de l’entreprise et les interactions sociales. Nous avons noté que, selon nos critères d’analyse, le degré d’intégration des entrepreneurs sino-canadiens est relativement faible et que l’entrepreneuriat peut contribuer à l’isolement de ceux-ci. Toutefois, l’étude plus approfondie du point de vue des entrepreneurs pourrait aussi indiquer un sentiment d’appartenance et une satisfaction générale à l’égard du pays d’accueil. Mots-clés : Intégration, enclave ethnique, entrepreneuriat, analyse secondaire, Chinois, Canada
dc.language.isofr
dc.titleL’intégration des entrepreneurs chinois à la société canadienne : Une étude exploratoire
dc.typeOther
CollectionÉtudes sociologiques et anthropologiques - Mémoires // Sociological and Anthropological Studies - Research Papers

Files
Mémoire Martine Hébert.pdfMémoire-Martine Hébert619.9 kBAdobe PDFOpen