Le droit du clerc à la rémunération selon le c 281, §1 du CIC83 et son application aux prêtres en paroisses au Congo-Kinshasa

Description
Title: Le droit du clerc à la rémunération selon le c 281, §1 du CIC83 et son application aux prêtres en paroisses au Congo-Kinshasa
Authors: Muamba Kalala, André
Date: 2010
Abstract: Le c. 281, §§1-2 du CIC/83 affirme le droit fondamental du clerc (exercant ou ayant exercé un ministère) à recevoir une rémunération convenable et, dans certains cas précis (maladie, invalidité, vieillesse, etc.), une protection sociale suffisante. Comment ce droit est-il appliqué pour les prêtres en ministère paroissial au Congo-Kinshasa? Et, s'il ne l'est pas ou pas assez, comment pourrait-il l'être (davantage)? C'est à cette double question que la présente étude entend répondre. Après avoir rappelé le sens du renouveau conciliaire en matière de rémunération du clergé et précise la manière dont le code de 1983 a assumé ce renouveau dans ce c. 281 (avec son accent de justice distributive), elle répond à la question en deux volets. D'une part, à la lumière des directives et orientations pastorales de la conférence des évêques du Congo (particulièrement des " Statuts du clergé diocésain ") et des pratiques paroissiales en la matière, elle constate qu'en dépit des efforts réels le droit ici en cause n'a pas encore vraiment trouvé son application au Congo, les Églises particulières restant encore largement tributaires de l'esprit ayant prévalu à l'époque missionnaire en ce domaine. D'autre part, pour contribuer à dépasser cette situation, l'étude propose quelques pistes de solution jugées plus réalistes et urgentes. Parmi celles-ci, outre la responsabilité des fidèles (cf c. 222, §1) et celle des évêques diocésains (cf. c. 384), elle insiste notamment sur l'élaboration par la conférence des évêques (cf. c. 455) d'un droit canonique complémentaire sur le c. 281, §§1-2. Et ce droit particulier, en plus d'obéir à des critères importants d'ordre juridique, sociopolitique, économique et stratégique, devra mettre en avant trois facteurs très déterminants pour la subsistance des prêtres en paroisses aujourd'hui en R. D. Congo : la création et la diversification des moyens d'autofinancement (cf. c. 1254); les mécanismes adéquats d'une gestion responsable des biens ecclésiaux; l'option pour une large ouverture du ministère paroissial des prêtres au travail professionnel, sans oublier leur insertion nécessaire dans un système adéquat de protection sociale, actualisé et aussi diversifié que possible.
URL: http://hdl.handle.net/10393/30118
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-13299
CollectionThèses, 1910 - 2010 // Theses, 1910 - 2010
Files
NR74232.PDF18.25 MBAdobe PDFOpen