Subjectivation politique et communauté: réflexions autour de Jacques Rancière

FieldValue
dc.contributor.authorChoinière, Marie-Hélène
dc.date.accessioned2013-11-07T19:30:27Z
dc.date.available2013-11-07T19:30:27Z
dc.date.created2010
dc.date.issued2010
dc.identifier.citationSource: Masters Abstracts International, Volume: 49-02, page: 0889.
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10393/28581
dc.identifier.urihttp://dx.doi.org/10.20381/ruor-12610
dc.description.abstractAu coeur des préoccupations théoriques de Jacques Rancière s'inscrivent les thématiques de l'émancipation politique et de la subjectivation politique. Le présent travail vise à explorer la théorisation que propose cet auteur de la subjectivation politique et la manière dont il conçoit le rapport politique à l'être-ensemble. Il sera question, dans un premier temps, de traiter des sources intellectuelles de Rancière quant à la subjectivation politique. L'apport théorique de Michel Foucault, penseur de la résistance, sera sondé à la lumière d'un parallèle entre la liberté foucaldienne et l'émancipation politique de Rancière. Il en ressortira un rapport théorique bivalent : la pensée de Rancière est à la fois teintée par une inspiration foucaldienne tout en prenant une distance à l'égard du volet politique de l'oeuvre de Foucault. Après avoir fait le point sur la nature du rapport théorique entre Rancière et Foucault, il sera possible d'analyser plus spécifiquement la conception de l'être-ensemble chez Rancière, sous-jacente au processus de subjectivation politique et ce, à partir de la spatialité et du langage. Cette interrogation conduira à la thématique d'une communauté ponctuelle, paradoxale où la parole politique que s'octroient les " sans-part " institue un espace polémique transgressif. En dernier lieu, un regard critique sera posé à l'égard des concepts de politique, police et langage, qui jouent un rôle fondamental dans l'expérience émancipatrice, telle que conçue par Rancière, je conclurai sur une piste de réflexion visant à associer une éthique " foucaldienne " à l'émancipation, qui permettrait alors d'envisager une pensée ranciérienne de la résistance dans un registre quotidien. Mots-cles : subjectivation politique, être-ensemble, communauté politique, émancipation, résistance, " sans-part ", police, politique
dc.format.extent112 p.
dc.language.isofr
dc.publisherUniversity of Ottawa (Canada)
dc.subject.classificationPhilosophy.
dc.subject.classificationPolitical Science, General.
dc.titleSubjectivation politique et communauté: réflexions autour de Jacques Rancière
dc.typeThesis
dc.degree.nameM.A.
dc.degree.levelMasters
CollectionThèses, 1910 - 2010 // Theses, 1910 - 2010

Files
MR66228.PDF4.85 MBAdobe PDFOpen