Les relations canoniques des évêques diocésains et des instituts religieux de droit diocésain : la juste autonomie (cc. 578 et 586) avec une application particulière à l’Église au Bénin

Description
Title: Les relations canoniques des évêques diocésains et des instituts religieux de droit diocésain : la juste autonomie (cc. 578 et 586) avec une application particulière à l’Église au Bénin
Authors: Acotchou, Gisele
Date: 2013-10-24
Abstract: Par cette thèse qui veut être une modeste contribution, son auteur a voulu rechercher des voies et moyens pratiques pour assurer la « juste autonomie » des instituts religieux de droit diocésain et faciliter de bons rapports entre eux et les évêques diocésains, en particulier au Bénin, à partir de l’étude des principes canoniques prévus par l’Église dans ce domaine. D’où le titre de la thèse : Les relations canoniques des évêques diocésains et des instituts religieux de droit diocésain : la juste autonomie (cc. 578 et 586) avec une application particulière à l’Église au Bénin. Le premier chapitre établit un contexte historique pour analyser les traits communs qui ont marqué les instituts religieux au moment de leur implantation au Bénin. Il retrace d’abord l’évènement de l’évangélisation de ce pays et décrit ensuite l’apport des missionnaires dans cette évangélisation qui aboutit à la promotion du clergé béninois et à la fondation des instituts religieux autochtones. Le deuxième chapitre est une étude de l’autonomie des instituts religieux selon les normes antérieures et postérieures au Code de 1983 : celle qu’on retrouve dans le Code de 1917, les documents du Concile Vatican II et les documents post-conciliaires. Elle portera notamment sur Lumen gentium, Christus Dominus, Perfectae caritatis, Ad gentes, Ecclesiae sanctae, Evangelica testificatio, Religieux et promotion humaine, Redemptionis donum et Vita consecrata. Le troisième chapitre dégage divers aspects du principe de « juste autonomie » reconnue aux instituts, selon le Code de 1983 par rapport à Mutuae relationes, en partant des implications de l’ecclésiologie de communion dont découle l’exigence de la protection de cette « juste autonomie ». Le quatrième chapitre fait d’abord le bilan de l’application par les évêques diocésains et les instituts religieux autochtones au Bénin des principes normatifs de leurs relations, avant d’orienter les deux parties vers de nouvelles pistes d’avenir, présentées dans un « Code de partenariat » qui contient des propositions pratiques susceptibles d’améliorer leurs rapports.
URL: http://hdl.handle.net/10393/26264
http://dx.doi.org/10.20381/ruor-804
CollectionThèses Saint-Paul // Saint Paul Theses
Files