L’internationalisation du yuan chinois

Description
Title: L’internationalisation du yuan chinois
Authors: Proulx, Gabrielle
Date: 2013-09-10
Abstract: La Chine, deuxième puissance économique et première détentrice de dollars américains au monde, dépend fortement du billet vert sur les marchés mondiaux. La situation est d’autant plus flagrante à la suite de la crise financière de 2008-2009, lorsque le dollar a connu une forte dépréciation et ébranlé la confiance des investisseurs et banques centrales du monde entier. Alors, dans ce contexte de panique financière, le gouvernement chinois et la Banque populaire de Chine, la banque centrale du pays, ont décidé de promouvoir l’internationalisation du yuan en mettant de l’avant des projets pilotes à Hong Kong et des accords d’échange de devises auprès d’autres banques centrales, dont celles des pays de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), du Japon et de la Corée du Sud. À la lumière de cette problématique, ce mémoire aura alors pour mission de répondre à la question suivante : Comment le gouvernement et la Banque populaire de Chine entreprennent-ils l’internationalisation du yuan? Où en sommes-nous jusqu’à présent? Pour dire vrai, l’internationalisation du yuan s’avère incomplète et s’exécute progressivement, compte tenu que les conditions économiques et financières préalables ne sont pas encore au rendez-vous en Chine, que la prédominance (l’inertie) du dollar américain ralentit les démarches et que la régionalisation du yuan constitue plutôt la voie envisagée par le gouvernement chinois. Cela dit, les autorités chinoises poussent l’internationalisation de leur monnaie sans pour autant assurer sa pleine convertibilité. En fait, sans la libéralisation du compte capital et la pleine convertibilité de la devise, il est impensable que le yuan devienne une devise internationale. Toutefois, si la Chine est prête à retirer ses contrôles sur les flux de capitaux étrangers et vaincre l’inertie du dollar américain en étendant ses réseaux de transactions économiques à l’échelle mondiale, il est fort possible que le yuan devienne une devise majeure du XXIe siècle. Pour le moment, l’attractivité du yuan est très faible et même quasi inexistante au sein du système monétaire international. Néanmoins, la stratégie d’internationalisation du gouvernement chinois semble avoir relativement portée fruit au niveau régional, quoique le dollar reste encore la devise dominante en Asie du Sud-Est.
URL: http://hdl.handle.net/10393/26092
CollectionAffaires publiques et internationales - Mémoires // Public and International Affairs - Research Papers
Files