Ne livrer que la moitié de son esprit : Fontenelle devant Descartes

FieldValue
dc.contributor.authorRioux-Beaulne, Mitia
dc.date.accessioned2011-12-22T19:07:35Z
dc.date.available2011-12-22T19:07:35Z
dc.date.created2011
dc.date.issued2011-12-22
dc.identifier.citationCorpus. Revue de philosophie, 2011, no 61, p. 241-262.
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10393/20496
dc.identifier.urihttp://www.revuecorpus.com/som61.html
dc.description.abstractDans cet article, nous proposons de revisiter l'interprétation fontenellienne de la "révolution cartésienne" en essayant d'isoler différents registres discursifs où la figure de Descartes intervient avec chaque fois une fonction différente. Cela permet de distinguer entre les efforts d'appropriation rhétorique visant à construire une histoire de la modernité dont Descartes aurait été le pivot et les tentatives pour fonder une science cartésienne sur la base de sa méthode, dont on prend prétexte pour, en même temps, en réaménager les contenus par l'intégration des découvertes expérimentales récentes et par la disqualification de son fondement dans la métaphysique.
dc.language.isofr
dc.subjectFontenelle
dc.subjectDescartes
dc.subjectphilosophie des sciences
dc.subjectphilosophie de l'histoire
dc.subjectmétaphysique
dc.titleNe livrer que la moitié de son esprit : Fontenelle devant Descartes
dc.typeArticle
CollectionPhilosophie - Publications // Philosophy - Publications

Files